Des premiers barrages aux Nouvelles Routes de la Soie ?

La décision du Pakistan de renoncer à l’un des projets inclus dans les Nouvelles Routes de la Soie donne à s’interroger sur la stratégie mise en place par les autorités chinoises pour faire avancer sa propre initiative.

 

Article

C’est à l’un de ces barrages que le Pakistan a renoncé, en refusant l’aide chinoise. Crédits : defenceupdate.in

 

Le Pakistan a refusé à la mi-novembre l’offre chinoise d’assistance financière pour construire le barrage Diamer-Bhasha. Islamabad a ainsi demandé à Pékin de retirer 14 milliards de dollars sur les 60 milliards que compte le budget de développement du couloir économique entre les 2 pays. La Chine avait promis d’offrir au Pakistan des fonds pour payer la construction d’un barrage sur le bassin de l’Indus dans le Cachemire. Islamabad avait été jusque là incapable d’obtenir le versement de fonds de la Banque Mondiale ou de la Banque Asiatique d’Investissement à cause des protestations indiennes contre le projet.

 

Le gouvernement pakistanais a de suite communiqué la raison de ce retournement de situation. Selon l’Express Tribune, un quotidien pakistanais, Muzammil Hussain, le directeur de l’agence de développement de l’eau et de l’électricité, a déclaré lors d’une session parlementaire que les conditions imposées par la Chine pour le financement du barrage étaient contre les intérêts du Pakistan. Pékin avait demandé à Islamabad qu’un autre barrage soit promis à la construction sur le sol pakistanais en échange de l’aide financière pour le premier, ce que le Pakistan a refusé.

 

D’autres sources indiquent que Islamabad préfère maintenant auto-financer son projet plutôt que de se soumettre aux conditions chinoises. Cela ne peut qu’alimenter les critiques autour des relations que la Chine souhaite instaurer entre elle et les pays partenaires du projet des Nouvelles Routes de la Soie. Certains experts avaient déjà prévu que ce couloir économique ne serait qu’un moyen pour la Chine d’étendre son influence de manière trop importante sur son voisin.

 

Quelques jours avant le Pakistan, c’était le Népal qui annulait un autre accord avec son voisin, plus précisément avec une compagnie chinoise accusée d’irrégularités par un haut responsable du gouvernement népalais sur le dossier de la construction d’une centrale hydroélectrique.

 

L’accord récemment signé entre la Chine et le Sri Lanka illustre tout aussi bien les craintes des partenaires de la Chine. Le pays insulaire a signé un contrat de 1,1 milliard de dollars pour le contrôle et le développement par la Chine du port de Hambantota. C’est une compagnie gérée par l’Etat chinois qui a obtenu les droits d’exploitation du futur port pour un siècle ainsi que 15 000 acres pour construire une zone industrielle adjacente. Cela s’ajoute aux nombreux prêts que la Chine a accordé au Sri Lanka ces dernières années soutenir son développement mais qui ont rendu ce dernier dépendant des fonds chinois, le forçant à brader ses infrastructures stratégiques pour éponger sa dette.

 

Depuis sa présentation, le projet des Nouvelles Routes de la Soie a rencontré des difficultés de réception par les pays partenaires concernés. Même les pays considérant la Chine comme un partenaire privilégié ont peur de perdre le contrôle de leurs infrastructures vitales et stratégiques sous l’effet de la poussée chinoise. En clair, c’est leur indépendance politique et économique que ces pays tentent de préserver.

 

Bien sûr, cela ne signifie pas que le développement des relations économiques entre la Chine et le Pakistan, comme avec les autres pays d’ailleurs, vont s’arrêter du jour au lendemain, surtout en ce qui concerne les Nouvelles Routes de la Soie. Mais ces revers successifs ne peuvent être pour Pékin qu’un avertissement : un changement de méthode est probablement nécessaire pour éviter le rejet du projet OBOR par les partenaires potentiels de la Chine.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s