Atelier Smart-cities

Sponsorisé par :

ENGIE_siradel_gradient_CYAN_RGB

 

L’ATELIER

 

Cet atelier a pour objectif de présenter les nombreux enjeux de la croissance urbaine en Chine. Ce phénomène représente une réelle opportunité pour les entreprises françaises spécialisées dans ce secteur innovant. Les migrations urbaines et la pression démographique font des villes chinoises des haut-lieux de la réflexion sur l’urbanité et les réseaux, à l’heure de la transition digitale et environnementale.

 

yiran-ding-395310

 

DESCRIPTIF

 

LA REVOLUTION DIGITALE URBAINE DES SMART CITIES

Développée avec succès en Chine depuis la seconde moitié des années 2000, la notion de « smart city » (ville intelligente) correspond de manière très large à l’utilisation des nouvelles technologies dans le développement et la gestion urbaine. Cette technologisation de l’espace et des réseaux urbains se caractérise notamment par l’usage du Big Data, qui permet alors d’envisager une appréhension immédiate et totale de la ville pour optimiser son fonctionnement. Les smart-cities sont aussi souvent associées à une amélioration de la qualité de vie des habitants, ainsi qu’à une forte volonté de lier le progrès technologique à la transition environnementale.

 

UNE PLACE FRANÇAISE DE CHOIX DANS LA COOPERATION SINO-EUROPEENNE

En Chine, cette nouvelle dynamique urbaine se nourrit tout particulièrement du partenariat de coopération signé entre l’Union Européenne et le ministère chinois de l’Industrie et des technologies de l’information en 2011. Celui-ci vise à la création d’un référentiel sino-européen d’expertise sur la ville intelligente et a notamment déjà permis la publication d’un livre blanc commun UE-Chine en 2014 ainsi que plusieurs réunions et actions conjointes de haut niveau. Le colossal projet de Grand Wuhan démontre alors bien que du côté européen, les entreprises françaises tiennent déjà une place de premier rang dans ces échanges.

 

LA BRETAGNE A LA POINTE DES SMART CITIES

Territoire souvent mis en avant pour ses industries agroalimentaires, la Bretagne n’en reste pas moins l’une des régions françaises les plus innovantes en matière de nouvelles technologies. Elle dispose en particulier en matière urbaine d’un savoir-faire de pointe, porté par un tissu important d’acteurs innovants. Le territoire bénéficie notamment du grand dynamisme de la métropole rennaise, déjà reconnue comme une référence nationale en matière de développement urbain. Ces grandes compétences locales s’incarnent à titre d’exemple par les plateformes de modélisation de simulation et visualisation qu’a développé la société Siradel, rattachée à Engie, référence du planning urbain. En appui de ce secteur en pleine expansion, le tissu universitaire et académique breton se démarque alors par la qualité de ses formations et un cadre de recherche privilégié. Ce développement prometteur s’illustre par des succès tel que celui de « Team Solar », un projet engagent des élèves du secondaire et des étudiants du supérieur issus de grandes écoles rennaises d’ingénieurs et d’architectes, seule équipe française sélectionnée pour participer à la finale en Chine d’un concours de rénovation urbaine qui rassemblera près d’une vingtaine d’équipes du monde entier.

 

Alors que la Chine s’engage dans une transition urbaine de grande envergure, la Bretagne est donc en mesure de se saisir des possibilités ouvertes par les Smart Cities pour nouer de fructueuses collaboration avec l’Empire du Milieu, et par la même occasion de soutenir le développement d’un secteur porteur, qui lui assurera une place de choix dans l’économie de demain.

 

LES INTERVENANTS

 

 

 

Pour plus d’informations, contacter : marie.bourbon@etudiant.sciencespo-rennes.fr

 

Mots-clés : big data ; digitalisation urbaine ; mutations des villes chinoises ;  coopération multidimensionnelle ; pôle d’excellence breton ; bassin d’emploi

Publicités